Historiographie & archivistique

Historiographie & archivistique
Ecriture et méthodes de l’histoire à l’aune de la mise en archives

Séminaire du 24 avril 2008
Centre Georges Chevrier, Dijon, 14h-18 h

Sous la responsabilité de Philippe Poirrier et Julie Lauvernier

Les liens intrinsèques qui unissent archivistique et historiographie ont
toujours été reconnus. Toutefois ces rapports semblent s’être construits
autour d’une opposition schématique : d’un côté la collecte et l’inventaire,
de l’autre l’analyse et la synthèse. Car force est de reconnaître
archivistique et écriture de l’histoire sont deux disciplines et deux
opérations distinctes ayant des objets propres.
L’interrogation sur ces liens n’est pas neuve, elle a su trouver sa place
dans les débats professionnels depuis de nombreuses années. A contrario les
historiens se sont jusqu’à ce jour peu souciés d’en faire l’examen.

On se propose, au travers d’exemples précis, d’objectiver une pratique,
l’archivistique, et tenter de mesurer les implications sur la scientificité
du discours historien et sur l’élaboration des méthodes historiques. Il
conviendrait alors díenvisager les archives et l’archivistique au sens que
lui a conféré la pratique professionnelle, correspondant à l’avènement des
principes fondateurs de l’archivistique en tant que discipline du “fonds” et
de ses corollaires conceptuels le respect des fonds et le respect de la
provenance jusqu’à la théorie des trois âges en archivistique. Penser
épistémologiquement l’archivistique et la replacer dans son historicité, ce
níest pas seulement considérer la mise en archive comme une condition
d’existence du matériel historique, c’est l’appréhender comme un geste
historiographique, et non simplement technique.

Ouverture :
Philippe Poirrier (Université de Bourgogne)

Didier Devriese (Université Libre de Bruxelles)
Pour une réflexion épistémologique en archivistique

Bertrand Müller (Université de Genève)
L’histoire entre l’archive et la documentation.

Julie Lauvernier (Université de Bourgogne)
Classer et inventorier. Des gestes archivistiques révélateurs d’intentions
historiographiques.

Odile Parsis-Barnubé (Université Charles-de-Gaulle Lille 3)
Remuements de chartes et passage à líhistoire : la fatalité du déficit de
récit dans les programmes centralisés de collecte de sources (1750-1850).

Contact: ppoirrie@club-internet.fr

Centre Georges Chevrier
http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR5605/pagesmenu/UMR5605Accueil.htm
http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR5605/manifestations/07_08/08_04_24.html

Brochure de présentation
http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR5605/pagesmenu/pdf_pagesmenu/plaquette_UMR.pdf


H-MUSEUM


Autor: Klaus Graf

Historiker und Archivar, Blogger

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.