Ausstellung “Blessures d’archives, rêve d’éternité…”, 17.1. – 28.10.2011

“Témoins privilégiés de notre passé, les archives réapparaissent parfois après des siècles d’enfouissement et d’abandon. Blessées, décolorées, déformées, déchirées, moisies, rongées par les champignons, endommagées par la pourriture, elles sont devenues alors méconnaissables, lacunaires ou réduites à l’état de fragments et de poussière.

Quels sont les agents de dégradation des documents ? Quels sont les facteurs aggravants ? Quelles sont les protections appropriées possibles ? Quels moyens mettre en œuvre pour stopper les outrages du temps et prévenir les détériorations de ce patrimoine ? Comment éviter la disparition irrémédiable de précieux témoignages historiques ? Comment bien conserver pour transmettre au futur la compréhension de notre quotidien ?

La conservation préventive, devenue aujourd’hui l’une des préoccupations majeures des spécialistes du patrimoine, identifie les causes des mécanismes d’altération, tente de les enrayer en établissant des diagnostics permettant le choix de traitements adaptés qui viendront ralentir ou arrêter les processus de dégradation.
Le travail des restaurateurs interviendra lorsque les traumatismes du document portent atteinte à sa lisibilité et à sa survie.
Les pratiques archivistiques, les classements, les techniques de communication, les transferts sur de nouveaux supports viennent s’inscrire dans le long parcours de sauvegarde du patrimoine.

Le temps passe, la matière se transforme inéluctablement, mais il est possible de retarder cet instant de la disparition définitive.
Exposition présentée dans le hall d’entrée des Archives départementales [Vaucluse]
lundi de 11 H 00 à 17 H 00
et du mardi au vendredi de 8 H 30 à 17 H 00
Entrée libre “

Link



Diesen Blogbeitrag zitieren
wolfthomas (2011, 18. Januar). Ausstellung “Blessures d’archives, rêve d’éternité…”, 17.1. – 28.10.2011. Archivalia. Abgerufen am 15. April 2024, von https://archivalia.hypotheses.org/14441

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search